LilleYoga

Yoga et Yogathérapie

LilleYoga et l’automne

« Août murit les fruits, septembre les cueille. »

Sagesse populaire

Avec l’arrivée de l’automne, les feuilles se colorent, les températures chutent, le temps est propice à boire du thé, les joues rosissent. L’envie d’hiberner pointe le bout de son nez et la couette s’épaissit.

Récoltez

C’est le moment de terminer les projets à long terme, avant que n’arrive le temps de l’intériorité.

L’automne est la saison où l’on récolte et l’on s’approvisionne, où l’on reconnait et apprécie les fruits du labeur.

Après la frénésie de l’été, le temps est venu de récupérer et de se régénérer. L’automne est un ralentissement qui conduit vers l’hiver.

C’est une période de réflexion, de contemplation et de transformation de soi afin de réfléchir aux décisions et actions que nous avons prises au cours de l’année écoulée. Un temps de questionnement et de remise en cause : Quels sont les choix et les comportements qui ont servi notre bien-être et celui des autres, et ceux qui ne l’ont pas été ?

C’est un temps propice pour se réengager vers ce qui est vraiment important pour nous et créer les conditions d’une vie plus consciente pour l’année à venir.

Laissez mijoter

Cuisinez, grillez, compotez, mijotez. Préparez des soupes-repas, des légumes grillés, des céréales complètes, des lentilles, des légumes racines, des salades d’hiver, des compotes. Renouez avec les épices et diminuez les crudités et les smoothies frais.

Pratyahara, le retrait des sens

L’automne est la période de transition entre croissance et dormance, construction et lâcher-prise, mouvement et immobilité, action et contemplation extérieur et intérieur.

Evitez la sur-stimulation, l’agitation, l’activité rapide et mobile ; cultiver au contraire le retrait des sens, la 5ème pétale du Yoga, Pratyahara. Telle une tortue rentrant ses membres dans sa carapace, il s’agit de vous isoler, pour un temps des stimuli du monde extérieur.

Pour vous y exercer, vous pouvez pratiquer Shanmuki Mudra, un geste des mains représentant la fermeture des six portes de la perception : les yeux, les oreilles, le nez et la bouche.

Enracinez-vous dans le Yoga

L’automne est venteux, parfois rude et sec. Sur votre tapis, cherchez l’ancrage et la stabilité.

Atténuez l’inconstance de l’automne en instaurant une routine de pratique : déroulez votre tapis de manière régulière, à heure fixe. Privilégiez les postures debout qui font travailler l’enracinement. Tâchez d’équilibrer votre séance entre postures d’ouverture pour lutter contre la mélancolie de l’automne et de flexions qui permettent de se tourner vers l’intérieur de soi et répondent au besoin d’hibernation.

  1. Respirez profondément en privilégiant les longues inspirations
  2. Rapprochez-vous de la terre, concentrez-vous sur la sensation perçue au niveau des appuis sur le tapis.
  3. Maintenez un regard posé et stable
  4. Ralentissez, pratiquez à un rythme long et constant.
  5. Clôturez vos séances avec un long moment en Shavasana

Derniers articles

« Août murit les fruits, septembre les cueille. »
Sagesse populaire
Avec l’arrivée de l’automne, les feuilles se colorent, les températures chutent, le temps est propice à boire du thé, les joues r...

Véronique Postic

À chaque fois que la question se pose, aucune définition simple et rapide ne se suffit à elle-même. La difficulté provient de l’extrême richesse du yoga. 
 
Le mot YOGA vient du s...

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.